Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » RDC : Le chauffeur du camion de l’honorable KYUNGU toujours aux arrêts, ainsi que les 7 autres jeunes, un parmi eux succombe des coups et blessures

RDC : Le chauffeur du camion de l’honorable KYUNGU toujours aux arrêts, ainsi que les 7 autres jeunes, un parmi eux succombe des coups et blessures

Rappelons que le chauffeur du camion de l’honorable KYUNGU WA-KU-MWANZA, transportant des chaises et quelques instruments qui devraient être utilisés à la réunion de ENSEMBLE de Moise Katumbi samedi 01 septembre 2018, est toujours aux arrêts, ainsi que les 7 autres jeunes, dénoncé le samedi, dans le cachot du commissariat général, sur ordre du général de la police, Paulin Banza.
Le camion etait aussi pris par la même police parqué juste devant le bureau du général avec tous les objets à bord.
Le chauffeur et ces jeunes continuent à subir une torture incroyable sur ordre du général.
Après ces tortures, selon une source interne, ils ont été transférés dans un autre cachot dans les installations de l’école de la police, près de la prison de kasapa, devenue le quartier général des fameux tireurs d’élite de la LENI venus de Kinshasa, afin d’effacer les traces.

Un des jeunes arrêtés succombe des coups et blessures

En route vers le cachot du commissariat général, un des jeunes qui était dans la jeep de la LENI, la fameuse N°1244, a tellement saigné suite aux coups, il a perdu connaissance et plutard dans la nuit de samedi à dimanche, le jeune KALABO MWEBE est mort et son corps a été déposé et gardé à ce jour par la police â la morgue de l’hôpital Sendwe. La famille du défunt n’a pas droit d’accès â la dépouille de KALABO.

Quant au camion et les chaises etc. sont toujours détenus par le général Paulin qui, d’ailleurs, a nié qu’il n’y ait que des « pierres ».

Nous signalons aussi qu’après le block policier à kalebuka, lieu du meeting, la police a créé une collision au véhicule de BABA, endommageant le devant. L’objectif de ces tractations policières sur BABA par le général Paulin, du moins, utilisé à fond et volontier, ces jours-ci est de vouloir invalider sa candidature depuis qu’il a lancé un défi au FCC de prouver leur assise au Katanga.

La lutte continue, la victoire est certaine et proche.

03 septembre 2018

Suivez les audio du grand frère et père du défunt.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*