Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » RDC : Mme Mushobekwa, ministre kabiliste des Droits humains pète les plombs sur Twitter

RDC : Mme Mushobekwa, ministre kabiliste des Droits humains pète les plombs sur Twitter

Mme Marie Ange Mushobekwa, ministre des Droits humains de la RDC, débauchée de l’opposition depuis le 19 décembre 2016 par Kabila est devenue une ministre fantoche aux droits de l’homme du régime d’imposture, d’occupation et de prédation en République démocratique du Congo. Une « Menteuse » professionnelle, qui va jusqu’à déclarer que les « Bana Mura » accusés de massacrer la population dans les provinces Kasai, n’ont aucun lien avec le gouvernement congolais. (Via Freddy Mulongo)

Tout a commencé avec la visite avortée de Mme Mushobekwa du lundi 10 septembre 2018 à la prison de Kinshasa Makala, où elle voulait visiter les prisonniers politiques personnels de son chef, Joseph Kabila : Muyambo Kyassa, Diomi, Diongo et autres…

Le Bâtonnier Jean Claude Muyambo Kyassa a refusé catégoriquement de la recevoir, et lorsque l’information a fuité dans les réseaux sociaux, plusieurs congolais en colère se sont indignés de cet acte planifié par Mme Mushobekwa, qui ne peut normalement rien faire pour ces prisonniers qui moisissent à Makala depuis des années.

Selon plusieurs sources, le courant ne passe plus bien ce dernier temps avec Mushobekwa et son chef Kabila, c’est pourquoi elle voulait profiter de cette visite pour le provoquer et surtout encaisser les frais de mission.

Parmi ceux qui ont réagi à cet événement, il y a eu Mr Olivier Kamitatu, le Directeur de cabinet et porte-parole de l’opposant congolais Moise Katumbi qui a écrit un tweet, dans lequel il rappelait à Mme Mushobekwa son rôle qu’elle joue dans le régime de Joseph Kabila : « venue en diseuse de bonne aventure visiter la prison de Makala et qu’elle sera jugée sur le maintien en détention des prisonniers emblématiques en violation flagrante de l’Accord de la Saint Sylvestre signé en décembre 2016. »

Il y a d’autres congolais aussi qui ont écrit à Mme Mushobekwa pour lui dire qu’elle fait un travail comme celui de Goebbels au temps de Hitler en Allemagne…

Ces vérités dans les réseaux sociaux n’ont pas plu à Mme la ministre qui a pété les plombs sur Twitter, et s’est mise à répondre aux gens…

Nous rappelons encore une fois à Mme Mushobekwa, que la situation des droits de l’homme demeure un motif de grande préoccupation sur l’ensemble du territoire de la République démocratique du Congo et qu’elle payera plutard de tout ce qu’elle fait aujourd’hui pour soutenir le régime tortionnaire de Joseph Kabila.

Le peuple congolais n’a pas oublié comment Mme Mushobekwa avait manipulé l’affaire de Mme Dorcas Makaya qui était touchée à la bouche par une balle tirée par un de ses policiers RDC le 31/12/2017 lors de la marche des chrétiens. Elle s’était précipitée d’aller la visiter à l’hôpital pour la faire signer une lettre qui devait dédouaner le gouvernement congolais, malgré ses douleurs, et la faire évacuer vers l’Afrique du Sud, alors qu’elle était attendue à Bruxelles où tout était déjà arrangé pour ses soins.

Que Mme la ministre Mushobekwa se calme, et attende son procès après le départ de Joseph Kabila et son régime. La CPI l’attend, parce que nous avons déjà constitué plusieurs dossiers contre elle.

Wait and see !

Africatopnews

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*