Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » RDC : Recadrage des propos illogiques du ministre ex rebelle Lambert Mende sur la rencontre des leaders de l’opposition de ce mercredi 12/09/2018 à Bruxelles

RDC : Recadrage des propos illogiques du ministre ex rebelle Lambert Mende sur la rencontre des leaders de l’opposition de ce mercredi 12/09/2018 à Bruxelles

Sur la radio Top Congo, le ministre congolais RDC, ex rebelle du mouvement RCD-Goma, Lambert Mende a cependant dit des choses tellement aberrantes que mon devoir est de la recadrer au plus vite, histoire d’éviter que l’opinion ne soit induite en erreur.

En effet, cet homme a pretendu que la réunion des leaders pouvait se tenir librement au pays. Plus grave, il a accusé les opposants d’avoir été dictés par la Belgique qui serait, selon lui, le vrai auteur de leur communiqué conjoint. Devant de telles enormités, plusieurs questions se posent.

Comment peut,-il prétendre que Katumbi et Mbusa Nyamwisi pouvaient se réunir a Kinshasa ? Il oublie ce qu’il a dit sur Moise Katumbi, notamment qu’il y aurait l’ordre de l’arrêter ?. Oublie-t-il la circulaire de la DGM interdisant a tous les postes frontaliers du pays de laisser entrer Katumbi ?

Mende semble prendre Mbusa pour un imbecile qui échappe à 7 tentatives de meurtres organisés par le pouvoir (des agents ANR et des officiers venus de Kinshasa sont en détention pour cela dans des pays africains. L’un d’entre eux, le colonel congolais connu sous le nom de Pacifique a même été exhibé à la presse de Kampala ), et qu’il peut bêtement se rendre à l’abatoir !

Comment penser que cet homme dont on cherche la peau peut- être en sécurité là où on lui envoie des assassins ? Et puis c’est rigolo de croire que les belges peuvent dicter des choses à Bemba, Muzito, Katumbi, Kamerhe et Antipas Mbusa Nyamwisi. En fait, il croit que tout le monde fait comme lui: raconter n’importe quoi sur ordre d’un pouvoir qui est la risée du monde.

Qu’y a-t-il de belge quand on exige l’abandon d’une machine à voler qui est interdite par la loi et ne figure pas dans le calendrier electoral ? Y a-t-il une main étrangère pour vous demander d’appliquer l’accord que vous avez signé ? Faut-il un étranger pour néttoyer notre propre fichier électoral ? Faut il être belge pour demander la libération des prisoniers politiques ? Totalement stupide !

En fait, en écoutant Mende, on se demande si cet homme prend les congolais pour des imbeciles au point que tout ce qui ne vient pas de lui doit venir de l’étranger. Est-ce à cause des ordres des rwandais qui imposent même des officiers au régime que Mende croit que tout le monde doit être vassal quelque part ? Et puis si tu veux que les voisins te laissent tranquilles, évites de frapper chaque jour ta femme et tes enfants au point que ces derniers dérangent la quiétude du quartier par leurs gémissements !

Quand on parle des voisins, il faut savoir aussi que ces derniers ont l’obligation de soutenir les enfants torturés et chassés par des parents déreglés aux agissements irresponsables. Vous n’entendez pas le monde s’inquieter de la Namibie, du Ghana, du Botswana, du Sénégal, de la Tanzanie ou du Benin.

Moralite : les medecin ne traitent que les malades !

Mende connait combien de pays du monde où l’ONU a déployé des brigades d’intervention 8 ans après des élections à cause de son incapacité à sécuriser son territoire ? Combien de pays ont- ils été au centre de Résolutions demandant aux dirigeants de respecter leurs propres normes et leurs engagements solennels ? Combien de pays font la promotion de cadres sous sanctions pour crimes contre leurs propres compatriotes ? Combien de pays ont nommé des recherches par la CPI pour avoir massacré leurs citoyens au grade de général ?

Sincerement, je crains que Mende ne comprenne pas le niveau ou son groupe humilie l’image du pays. Aujourd’hui, ses propos illogiques destinés à tenter vainement de défendre des horreurs provoque parfois des rires, et souvent la pitié : le regime est en pleine euphorie mégalomane.

Devant ces gens prêts à tout brûler pour se maintenir dans la prédation, il est clair que le peuple souverain est en légitime défense: évacuer ce regime devient un devoir patriotique.

Jean-Louis Ernest Kyaviro,

Porte parole de Son Excellence le President du RCD/K-ML

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*