Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » Face à Joseph Kabila, le peuple congolais RDC doit actionner l’article 64 de la constitution pour le chasser

Face à Joseph Kabila, le peuple congolais RDC doit actionner l’article 64 de la constitution pour le chasser

Au congo RDC, au point où nous nous sommes rendus, face à Joseph Kabila : eh bien que les congolais actionnent l’article 64 de la constitution pour chaser Kabila !… Tout laisse voir que Kabila n’est pas capable d’organiser les élections le 23 décembre 2018. Nangaa est timide et ne rassure pas ! il subit le diktat diabolique de son chef Kabila.

Kabila, a chanté, depuis un bon bout de temps, que le Congo est un état « souverain et « indépendant ! » et par conséquent, on ne voudrait pas de l’ingérence de pays étrangers, dans les affaires du Congo.

La dernière sortie publique de Kabila avec ce faux discours date du 25 septembre à l’Onu (au cours de la 73e session de l’onu à New-York.) Ce discours de Kabila n’a pas son fondement noble. Il est juste tenu pour se cacher malicieusement derrière : son incompétence, son haut sens d’irresponsabilité, sa médiocrité,- bref pour dissimuler
sa dictature frôlant celle d’un certain, Nicholas Ceauscou, en roumanie (1965-1989.)

Dans le sillage de Kabila et de la Ceni avec le fameux Nangaa il se murmure déjà que : 《la Ceni ne réunit pas tous les moyens pour organiser les élections du 23 décembre 2018 !》 Kabila ne rassure pas. Il est de même de Nangaa. Les deux ne rassurent donc pas. Ils n’ont jamais rassuré en tout et pour tout comme à l’époque des Malu Malu, les Ngoyi Mulunda etc.

Les deux prédécesseurs de Nangaa furent de gros pervers hors-pair dans ce domaine électoral au Congo.

Qui peut-il croire à ce discours de Nangaa aujourd’hui encore ? Discours qui présente toutes les apparences de malignités, des ruses , des mensonges copiés et en provenance de Kabila  Et puis de son entourage de requins dont Nangaa et Mende sont en tête de la liste ?

La confiance entre Kabila, Nangaa, la Ceni et le reste des populations du Congo est rompue.

Le rapport d’audit des experts de l’organisation internationale de la francophonie (Oif) révéle que le fichier électoral est corrompu (du 6 au 29 mai 2018) avec : 16,6 % soit : 6.400.000 personnes enrolées, mais n’ayant pas d’empreintes ! Donc d’électeurs fictifs ce qui constituent une banque de tricherie potentielle en faveur de la kabilie autrement dit ! La confiance est rompue entre la Ceni et les congolais. Il y a mensonges et mauvaise volonté.

Kabila, Nangaa, la Ceni et les congolais, toute la confiance est plombée définitivement ! et rien n’est fait depuis pour corriger cette tricherie électorale mise en marche par Nangaa sous la barbe de Kabila.

Que Nangaa parle aujourd’hui sur Rfi, cela ne convainc pas. Avec Kabila et Nangaa tout a l’air de faux-fuyants ! La réalité est ailleurs. Kabila voudrait se cramponer au pouvoir et c’est sans fin. Il refuse de partir. Il ne voudrait pas abandonner le pouvoir. Il achète le temps avec un faux discours que :

《la ceni ne réunit pas tous les moyens d’aller aux élections le 23 décembre 2018 !…》

Cela à en croire les dires de certains candidats présidentiasables dans certaines vidéos publiques au Congo et mises en ligne. La sortie de Nangaa, sournoisement, Nangaa voudrait faire un lavage de cerveau aux 21 candidats présidentiables au Congo.

Sinon on ne voit pas une raison réelle de réunir ces candidats, elle est nebuleuse comme démarche politique. Sinon pourquoi Nangaa ne recourt- il pas au parlement et sénat pour toutes ces démarches loufoques ? Et bien plus, pourquoi Nangaa ne recourt-il pas aux autres candidats à la députation au Congo par exemple  Pourquoi Nangaa est-il sélectif dans ce dossier ? Chercherait-il à ne corrompre qu’un petit groupe des 21 candidats présidentiasables ainsi l’affaire sera close ? (je pose simplement la question !)

Or, nombreux pays, du monde ça et là, ont toqué à la porte du Congo demandant à Kabila de présenter les besoins éventuels pour les élections aux fins de bénéficier de l’aide extérieures : BelgiqueÉ états-Unis d’Amérique, Grande-Bretagne, France. Etc.

Et pour toute réponse Kabila et ses scouts cependant les Mende, les She Okitundu, etc. Ces scouts ont brandit en l’air la fameuse notion de la  » souveraineté et d’indépendance » en l’air. 《À Bon mentir qui vient de loin !》

Hypocrites ! tout cela pour fin de tromper à l’opinion tant nationale qu’internationale. Kabila, Nangaa et autres scouts de la kabilie mélangent le mensonge à la réelle politique noble.

Un mot rapide ! la souveraineté tant chantée par Kabila qu’est-ce ?

C’est un caractère d’un état qui n’est pas soumis à un autre état (larouse.) Kabila est-il indépendant et souverain ? pas du tout ! attardons-nous un peu sur le mot et ses réalités au Congo.

Dans la pratique pourtant, le Congo et Kabila, sont soumis au Rwanda de Paul Kagamé et à l’Ouganda de Museveni pour ne citer que les deux pays.

Et pour preuves ? Rwanda n’a pas un sol ou sous-sol regorgeant de minerais exploitables et connus. Pas du tout ! alors que le Rwanda est le premier producteur de coltan et autres matières premières commerciales ! D’où le Rwanda soutire-t-il toutes ces matières qui font de son bonheur mais par contre les malheurs pour le Congo et les congolais ? Il colonise le Congo. Tout l’est du Congo est un champ de la colonisation du Rwanda (Herman Cohen.) Et Kagamé a des tentacules jusqu’au sommet de pouvoir au Congo.

Regardons maintenant l’Ouganda. Museveni en Ouganda fait autant au Congo. Museveni est dans l’or, le café, de l’est du Congo et autre pétrole, qui sont exploités par ce pays et son chef Museveni et c’est sans vergogne.

L’Ouganda a été condamné par la Cour Internationale de Justice (cij) le 19 décembre 2005 à payer de dommages causés au Congo de 1996 à 2003 par son armée qui a tué, violé femmes et enfants. Et vol dans les banques locales. Les frais de dédommagements de l’ordre de : 6 à 10 milliards de dollars us moisissent dans les tiroirs ougandais ! Kabila a peur de soulever son petit doigt face à Museveni et donc à l’Ouganda pour faire rentrer le Congo dans ses droits ! De même Kabila est sans mot devant le Rwanda qui colonise l’est du Congo. Le coltan a fait du Rwanda un grand pays exportateur dans le monde de cette matière qu’il n’a pas hélas dans ses terres.

Bref en quoi dès lors Kabila vante-t-il la fameuse : « indépendance et puis la fameuse souveraineté  » du Congo ? Voilà deux fausses notions dans l’esprit du dictateur Kabila au Congo et puis de son entourage de flatteurs ! Hypocrite ! Kabila louangie les deux concepts loufoques à mon avis que juste pour son intérêt égoïste comme dictateur ! Et qu’on s’en rappelle le dictateur Ceauscou en Roumanie chantait les mêmes refrains. Un rusé !

Allons-y voir ! face à Mobutu (1997), sinon comment les Kabila sont-ils entrés, au Congo : en 1997 avec des (kadogos) enfants soldats rwandais, ougandais, tchadiens, érythréens, zimbabwéens, burundais, etc.

Et ce sous le fameux label de l’alliance des forces de libération du congo en sigle : afdl ?

Fait relevant de l’histoire politique très récente. J. Kabila en a-t-il oublié de cet acte pourtant qui a été commis en 1997 et pour lequel Mobutu s’en est retrouvé en exil forcé et où il mourut peu après au Maroc via Togo !

Est-ce que j. Kabila est-il au dessus de la loi au Congo ? Pourquoi Kabila feigne-t-il oublier son histoire politique pourtant très recente avec les james Kabarebe, les Nkundakubatuare. Etc. ? Comment les Kabila sont-ils entrés au Congo alors Zaïre sous Mobutu ? C’est là toute la question !

Dans l’histoire politique des nations, est-ce que les notions de : « souveraineté et puis celle d’indépendance », ne dateraient-elles que de l’époque de Kabila ou quoi ? Autrement dit, pourquoi les notions : « d’indépendance, et puis celle de souveraineté », ne sont mises en exergue par Kabila que simplement aujourd’hui et non pas hier face à Mobutu (1997) ?

Devoir de mémoire !

Mobutu n’était-il pas lui dans un pays :  » souverain et indépendant  » dans l’ex-Zaïre ? Toute la question est là. Et pourquoi Kabila ont-ils déboulonné Mobutu et trône au Congo aujourd’hui comme ce fut Mobutu alors dictateur ? Puisque Kabila est dictateur comme le fut Mobutu à quoi pense-t-il qui puisse être sa fin à la tête du congo ?

Il est clair que les congolais se doivent de mettre en action l’article 64 de la constitution pour chasser Kabila et tous ceux-là qui l’entourent au pouvoir au figuré comme au propre. Kabila et Nangaa manoeuvrent pour ne pas quitter le pouvoir. Ils achètent hélas le temps indus.

Il y a plusieurs raisons constitutionnelles qui autorisent aux congolais à chasser Kabila hors du pouvoir : il est incapable de la bonne gouvernance du Congo et c’est à tous les égards. Les élections qui auraient dues se tenir en 2016 ont glissées alors et c’est sans fin ! En plus, Kabila se maintient au pouvoir par la force et la corruption, il tue par le biais des Bana Mura (la milice privée) de Kabila. Les milices qui tuent sans retard et allègrement les congolais. Tous les groupes rebelles operant au Congo sont l’oeuvre sournoise de Kabila. Ils opèrent avec l’aval de Kabila :

Ils sont notamment les M23, les kata katanga et son chef rebelle Gédéon Kyungu, qui après avoir tués de nombreux congolais, au Katanga. Et suivez mon regard, Kyungu devient un bon matin gros partenaire de Kabila logé et ayant tous les avantages sociaux, économiques et politiques. Sur le compte de Kabila, il s’ajoute les services des mercenaires recrutés, par Kabila pour massacrer : au delà des massacres de Beni, Bas-Congo et Kasai, bref du nord et sud Kivu.

Kabila a fait du Congo un véritable enfer sur la terre et au coeur de toute l’afrique !

Les congolais sont massacrés à Kinshasa : rapport de l’amnistie internationale sur (M23), dans la casse de bureaux des partis d’opposition brûlés, de congolais tués et/ou brûlés vifs dans lesdits bureaux au cours de la période de 19 et 20 septembre 2016. Etc.

Envisagé sous les mimiques par Nangaa et ses invités les fameux 21 candidats ! les congolais sans nul doute doivent refuser cette énième consultation avec Kabila pour lui offrir à tort ou à raison un autre glissement sur fond de ruse au pouvoir ou un autre mandat gratuit. C’est bien trop !

Kabila a déjà pris comme ça et le Congo et les congolais en si long otage.

Il y a un piège ? bien sûr que oui ! le groupe des fameux 21 candidats aux présidentielles du 23 décembre 2018 ne constituent pas un organe et encore moins une institution établie pour envisager de nouvelles consultations avec le pouvoir ou quoi que ça soit autre ! garcon de courses de Kabila, Nangaa fait le jeu du pouvoir et surtout de Kabila. Nangaa est loin d’être neutre et de faire le travail de technicien. Il est perturbé dans ce qu’il fait. Il n’a pas le libre choix. Il n’est pas serein. Kabila le manipule.

Bref, certains candidats présidentiasables, à ce que l’on sache ne sont pas sans être : des infiltrés de Kabila, pour déranger et tourner en rond les congolais. Ils sont connus. Et l’on connaît la mesure de la corruption au Congo.

Les congolais dans leur grand ensemble doivent constater l’incapacité de Kabila dans la gouvernance du congo.

Et surtout l’incapacité de Kabila de n’avoir pas été capable d’organiser des élections et pour toutes ces raisons et pour d’autres chasser donc Kabila du pouvoir. (Voilà tout !) et《mentez, mentez》, il en restera toujours quelque chose.

Devant Dieu et devant le monde Kabila n’a plus d’arguments raisonnables pour se maintenir à la tête du Congo. Loin de là ! et aucun argument !

Ni  » la souveraineté et encore moins l’indépendance « , ces deux termes flous, que Kabila et les siens évoquent, ne sont juste que pour se maintenir en faux au pouvoir, alors des médiocres ! enfin machiavel enseigne nettement 《(…) Que celui qui trompe trouvera toujours qui se laissera tromper. (…) À Peu de gens de percevoir.》Enfin congolais réveillez-vous !

Qui dira qu’il n’a pas été informé ?

Albert

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*