Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » La dernière attaque attribuée aux rebelles Adf à Beni était plutôt une dispute entre le général Mbangu et le général Amisi Tango fort : Un MONTAGE (+audio)

La dernière attaque attribuée aux rebelles Adf à Beni était plutôt une dispute entre le général Mbangu et le général Amisi Tango fort : Un MONTAGE (+audio)

L’attaque signalée vendredi passé vers 17 heures, d’après les sources concordantes que les présumés rebelles Adf auraient attaqué le quartier Paida à partir du camp Fardc basé au point kilométrique 5, où est situé l’État major des opérations Sokola 1, alors que certains officiers de l’armée y étaient pour une réunion, et que l’armée aurait riposté pour déjouer cette attaque, était une fausse information selon nos sources.  Au cour de ces accrochages quelques militaires seraient tués et les autres blessés selon les Fardc.

Selon les informations à notre possession et une source digne de foi, il n’y a pas eu une attaque des Adf contre l’état major ou le quartier général des opérations Sokola1, mais plutôt une dispute entre le général Marcel Mbangu et le général Amisi Kumba dit Tango fort. Une frange des militaires fidèles au général Amisi voulaient procéder à relever les militaires sous commandement du général Marcel Mbangu, alors Marcel  s’étant opposé à cette mesure du général Amisi, les tirs s’en ont suivi entre les militaires fidèles au général Marcel et ceux du général Amisi.

Par manque de justification de cette altercation, ils ont attribué cette attaque aux Adf, mais en réalité c’etaient des Fardc entre eux. Joseph Kabila veut simplement créditer sa fausse thèse des terroristes islamistes pour séduire le président américain Trump.

Le Major Yves aurait été tué par les assaillants selon l’armé, mais cette information est fausse, il est mort lors des échanges de tirs entre les militaires fidèles au général Marcel Mbangu et ceux du général Amisi . Cet évènement s’est déroulé alors qu’une délégation du Conseil de sécurité de l’ONU est en RDC.

Notre information a été confirmée par cette radio de la place qui publie les témoignages de quelques habitants présents sur le lieu qui rejettent la fausse version de l’armée de la RDC, les FARDC : le premier dit avoir entendu des militaires Fardc se promettant de tuer cinq civils, pour en faire une preuve d’attaques rebelles. Il les a vus ensuite piller une boutique et emporter plusieurs objets de la place. Il demande si les rebelles Adf Nalu ont besoin des chaises en plastique, des matélas et autres choses ? Le deuxième témoin dit avoir vu quelques militaires Fardc traverser vers leur position avec des biens pillés.

Les habitants de ce coin  de Beni crient haut et fort qu’il s’agit d’un MONTAGE dans toute cette histoire… Les adf Nalu n’attaquent pas la ville de Beni, ce sont les Fardc qui y opèrent…

Un témoin ajoute : À Oicha le lendemain d’un énième massacre, dans un face à face avec un haut supérieur des Fardc, le Colonel Heshima, les rescapés persistent et signent: « nous vous avons vus. C’est vous les Fardc qui êtes en train de nous tuer. Cessez votre montage ». Suivez ici !

Peuple congolais RDC, ouvrez vos yeux !

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*