Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » Scandale RDC : Les sales méthodes du FCC pour remplir le stade Tata Raphaël à son meeting de ce samedi 27 octobre 2018 à Kinshasa (+Vidéo)

Scandale RDC : Les sales méthodes du FCC pour remplir le stade Tata Raphaël à son meeting de ce samedi 27 octobre 2018 à Kinshasa (+Vidéo)

Pour remplir le stade Tata Raphaël durant son meeting de ce samedi 27 octobre 2018 à Kinshasa, le FCC utilise tous les moyens illégaux pour montrer à la face du monde qu’il a une base, alors que le peuple congolais sait très bien, qu’il n’en a pas et n’en aura jamais, à cause du bilan très négatif de son autorité morale Joseph Kabila.

Plusieurs bus Transco ont été vus ce matin par la population aux camps Tshatshi, Badiadingi, Kokolo, Lufungula…. pour transporter des militaires et policiers habillés en tenue civile et les amener au stade Tata Raphaël au meeting du FCC, pendant que la loi l’interdit, car ils sont apolitiques.

On pouvait lire ce matin dans des groupes Whatsapp de la capitale Kinshasa des appels de membres du FCC, demandant aux kinois de prendre les bus Transco gratuitement pour se rendre au meeting et une somme de 10.000 Franc congolais fc leur sera remis à la fin.

Voici ici par exemple le message du Directeur de Cabinet Adjoint de Joseph Kabila posté dans un groupe whatsapp demandant aux kinois à se rendre au stade et il les supplie même en lingala « tozali kolela bino » qui signifie, nous vous supplions :

Voici encore le message d’un autre kinois qui se trouve à Yolo dans la commune de Kalamu :  »  Je vous informe qu’ici à Yolo Sud le FCC a commencé à chercher les gens pour leur meeting en disant que djueke eko zala (il y aura des $$$), en plus ils ont dit, transport aller retour gratuit, cela vient de se passer toute suite chez nous. N.B : nous, nous avons réfusé.

Une autre publicité du FCC vue à l’université pour le meeting : « Meeting FCC au stade Tata Raphaël, 10 000 Fc à chaque pensionnaire Home Unikin et bus  Transco pour le déplacement.  Kabila, Il a dit, il a fait. Merci à vous !

Donc pour les kinois qui acceptent de prendre le bus Transco sequestrés pour la mobilisation du FCC, ils reçoivent un drapeau et un t-shirt+10.000 fc.

Un témoin : « Nous sommes sur avenue KASA-VUBU, marché BAYAKA. Les militants ramassés du FCC sont entrain de scander : « EEEH, BOYINA BISO TEEEEH, TOKEYI KOZWA MBONGOEEEH, TOKO HUM HUM BANGO TEEEEH ». Ce qui signifie, ne nous haïssez pas, nous allons seulement chercher notre argent, mais nous ne le voterons pas »

Au Rond point Force Publique, à Kasa Vubu, on remet aux jeunes gens les jetons pour participer au meeting du Fcc, contre 5000fc à percevoir après le meeting. Tous les chegués (enfants de la rue) du marché Gambela sont au rendez-vous et chantent dans les bus: « Biso te ! 10.000 FC nde mokonzi»!

Voici comment le FCC exploite la pauvreté des congolais pour s’acheter une base qu il n’a pas. Il est paradoxal que ce régime ait créé une paupérisation généralisée pour l’exploiter, par la suite, à des fins de folklore politique….

Le FCC oblige aussi tous les fonctionnaires de l‘Etat à se rendre au stade Tata Raphaël  à Kinshasa pour assister au Meeting, au cas contraire, ils seront sanctionnés… comme c’est le cas au minstère de l’environnement

La nouvelle de 10.000 fc circule partout dans la ville capitale Kinshasa, et il paraît que cette offre a accroché plusieurs personnes à telle enseigne qu’une famille de 10 personnes se serait retrouvée avec 100.000 fc qui est une fortune pour les pauvres.

Faites alors le calcul : Le stade Tata Raphaël a une capacité de combien de places? X places. Multipliez X là par 10.000 fc ça vous donne le minimum du montant que le FCC a volé dans les caisses de l’Etat pour financer son meeting, alors que même les députés sont trois mois impayés… C’est la RDC sous Joseph Kabila, où le vol, la corruption et l’impunité règnent

Nous nous demandons alors, sur quelle base, le FCC peut se vanter dire qu’il a rempli le stade Tata Raphaël ce samedi 27 octobre 2018. Avec tout ce que nous venons de lire ici ? Non, les membres du FCC doivent savoir qu’ils sont vomis par la population et leur bilan après presque 18 ans au pouvoir est très catastrophique. Il est temps de laisser aux autres diriger ce beau pays qui peut devenir le moteur de l’Afrique.

@AfricaTopNews

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*