Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » Le jeune artiste Hakim Muyeye Meloman est mort au bureau P2 de la police RDC de Goma après avoir été tabassé

Le jeune artiste Hakim Muyeye Meloman est mort au bureau P2 de la police RDC de Goma après avoir été tabassé

La mort de Hakim Muyeye Meloman, un jeune artiste de Goma qui n’avait que 20 ans. Son seul crime est d’avoir égratigné la voiture d’un indien vivant à Goma.
Depuis les 5 derniers jours, sur la toile, c’est la seule info qu’on commente. Mais pourquoi les forces de l’ordre RDC kabilistes semblent mieux servir les étrangers que les nationaux ?

Revenant d’une fête et à bord d’un véhicule emprunté chez des parents amis, Hakim et deux amis heurtent la voiture d’un indien dont nous taisons le nom, mais qui est propriétaire d’une société de Paris sportifs à Goma. L’accident se déroule au niveau du rond-point Instigo. L’Indien appelera la police pour se charger de ces trois jeunes qui seront emmenés au bureau P2 de Goma.
Tabassé et mouillé par la police, qui semble bien exceller dans le domaine, Hakim perdra la vie dans le cachot la nuit du 27 au 28 octobre dernier.

Tous les jeunes de Goma, la famille artistique de Goma et ses fans crient justice. Ce drame ramène la question : Pourquoi nos forces de l’ordre semblent mieux servir les étrangers que les nationaux? On a vu des soldats de la garde républicaine, censée protéger le président, sécuriser des chinois. Mais aussi, le respect que les résidents étrangers donnent aux congolais. Quelle médiocrité dans ce pays ?

Via db News Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*