Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » Le journaliste RDC Peter Tiani aux arrêts pour avoir relayé la disparition de 500.000$ Us à la résidence de Tshibala, et le fils voleur fête à l’hôtel Beviour de Zoé Kabila à Moanda

Le journaliste RDC Peter Tiani aux arrêts pour avoir relayé la disparition de 500.000$ Us à la résidence de Tshibala, et le fils voleur fête à l’hôtel Beviour de Zoé Kabila à Moanda

Péter Tiani, le journaliste engagé et patron du magazine d’informations  « Le vrai journal » a été arrêté depuis hier mercredi 07 novembre 2018 vers 18h dans ses bureaux situés au croisement des avenues India et Kasu-Vubu dans la Commune de Kalamu à Kinshasa. Quatre agents de sécurité ANR l’ont interpellé dans son bureau sans brandir un quelconque mandat. Et oui, c’est surtout en RDC, devenue un Far-West sous le régime de Joseph Kabila, où se passer cela.

Une plainte a été déposée contre lui le lundi au parquet près le tribunal de la Gombe par les avocats de la famille du Premier ministre Bruno Tshibala, via son fils Bertrand Tshibala, parce qu’il a juste relayé une information, pourtant VRAIE sur des disparitions de sommes importantes d’argent à la résidence du premier ministre Tshibala.

Scooprdc.net avait dévoilé le 27 octobre 2018 que d’abord une somme de 100 mille USD avait disparu à la résidence du premier ministre Tshibala. Une question avait été posée à tous les enfants, et il s’est avéré que c’est le fameux Bertin Tshibala, fils turbulent du premier ministre qui avait dérobé cette importante somme d’argent. Après cela c’était encore une somme de 400 mille USD qui a disparu. Le même enfant voleur, Bertin Tshibala avait finalement avoué son forfait et avait fui la maison. D’ailleurs, la nouvelle source de Scooprdc.net chez le premier ministre avance le chiffre de 700 mille USD que le gars a déjà chipés à son père et fait volatiliser par ses excès.

Africatopnews ne peut qu’enfin confirmer cette information, parce que d’après nos recherches, il s’avère qu’après la disparition de la deuxième somme de 400 mille USD, quelques agents de l’entreprise SOCOPROS, une entreprise de nettoyage de l’épouse de Tshibangu Kalala, qui travaillent chez le premier ministre Tshibala, avaient été arrêtés, mais relachés après, les soupçonant d’avoir livré cette information aux journalistes de Scooprdc.net.

Les revelations de nos enquêtes ne s’arrêtent pas seulement là, nous allons plus loin, et avons eu une confirmation, que le fils voleur du premier ministre, Bertin avait loué un grand bus de luxe pour effectuer un voyage à Moanda le week-end du 28, 29 au 30 septembre 2018  à l’hotel « Le Beviour » du frère du président Kabila, Zoé Kabila avec une trentaine d’étudiants de BEL CAMPUS à ses frais pour une folie, où il a dépensé l’argent volé et leur a mêmempromis de les amener en France très bientôt.

Nous nous demandons alors maintenant, pourquoi cet enfant voleur, Bertin Bertrand Tshibala, a-t-il chargé les avocats de porter plainte contre le journaliste Peter Tiani du magazine « Le vrai journal » à cause de cette affaire de vol qui est VRAIE ? Parce que même ses oncles Luba qui rodent chez eux à la résidence, n’ont pas leurs langues dans les poches. Ils n’ont aucun secret. Tout le monde est au courant sur des disparitions de sommes importantes d’argent à la résidence du premier ministre Tshibala en RDC.

Qui ignore que la famille s’était réunie en conseil lorsque les 400 mille USD avaient disparu, pour que le coupable avoue son forfait. Mais aucun enfant n’avait accepté cette perte d’argent. Du coup, le premier ministre Tshibala avait recouru à un féticheur en vue de dénicher le coupable. C’est ce qui était fait après l’épreuve du bracelet mystique de ce fameux féticheur pour enfin détecter Bertin Tshibala qui avait finalement avoué son forfait et avait fui la maison.

Nous demandons aux magistrats du Parquet, de faire leur travail comme ils ont étudié le droit, au lieu de s’acharner sur les journalistes qui ont fait leur travail patriotique en dénonçant ces antivaleurs et les arrêter comme des bandits, alors que c’est le premier ministre Tshibala qui devait être interpellé, pour savoir pourquoi il garde des sommes colossales d’argent en devise dans la maison , et aussi son fils Bertin Bertrand Tshibala, de rembourser cet argent.

La justice, cad le Procureur Général de la République devait se mettre sur leur piste et enquêter sur ce qui apparaît comme un enrichissement illicite du premier ministre et de sa famille. Mais comme l’impunité règne en RDC sous le régime de Joseph Kabila, rien ne se fera dans ce sens.

Nous exigeons la libération immédiate du journaliste engagé Peter Tiani, patron du magazine d’informations  »Le vrai journal » qui a juste relayé cette information !

Dossier à suivre

Africatopnews.net

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*