Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » Félix Tshisekedi est le candidat de l’opposition RDC à la présidentielle dévoilé en septembre 2018, qui se laisse financer par l’homme d’affaires Sud-Africain controversé, Zunaid Moti. (+Vidéo)

Félix Tshisekedi est le candidat de l’opposition RDC à la présidentielle dévoilé en septembre 2018, qui se laisse financer par l’homme d’affaires Sud-Africain controversé, Zunaid Moti. (+Vidéo)

Africatopnews avait redigé le 25 septembre 2018 un article intitulé, « Alerte RDC : Un candidat de l’opposition à la présidentielle se laisse financer par l’homme d’affaires Sud-africain, Zunaid Moti, arrêté en août 2018 en Allemagne » sans citer le nom de ce candidat pour éviter la polémique et la division dans l’opposition, mais aujourd’hui, le temps est arrivé de pouvoir dévoiler le nom de ce leader :  https://africatopnews.net/2018/09/25/alerte-rdc-un-candidat-de-lopposition-a-la-presidentielle-se-laisse-financer-par-lhomme-daffaires-sud-africain-zunaid-moti-arrete-en-aout-2018-en-allemagne/

Cet opposant congolais RDC se laise financer par Zunaid Moti, un homme d’affaires Sud-Africain prospère mais controversé, arrêté en Allemagne en août 2018, alors qu’il tentait de quitter la ville de Munich. Sa détention avait été liée à une notice rouge d’Interpol publiée contre Moti pour 1/ avoir escroqué le citoyen russe Alibek Issaev sur plusieurs millions de rands dans un prétendu accord minier, et 2/ le vol présumé d’un diamant rose rare de 500 millions de dollars lié à un homme d’affaires russe au Liban. Sa famille se battait pour sa libération, contre son extradition vers la Russie. Nous avons mené des investigations en Allemagne pour sa situation du moment, mais sans une suite précise. Nous ne savons pas s’il est encore en prison en Allemagne, s’il a été extradé vers la Russie ou le Liban ou s’il est libre de ses mouvements ?

Un insider de Moti nous avait alerté en septembre 2018 sur de bonnes relations entre son chef et un congolais RDC de l’opposition candidat à la prochaine élection présidentielle, qui a promis à Moti d’être le prochain premier ministre de la RDC, qui fera tout pour lui gagner plusieurs marchés dans le domaine minier en RDC. C’est pour cette raison que Moti finance déjà ce candidat. Notre insider nous a confirmé que cet opposant candidat à la présidentielle fait de nombreux voyages Kinshasa – Afrique du Sud parfois en catimini pour récuperer des $$$ chez Moti qui n’hésite pas, le considérant déjà comme futur premier ministre de la RDC. Mais comment futur premier ministre ? Avec quelles assurances ?

Africatopnews avait mis cet opposant congolais RDC candidat à la présidentielle en garde, s’il avait un deal bien precis avec la kabilie d’accompagner le dauphin de Joseph Kabila, Ramazani Shadary aux prochaines élections pour devenir son premier ministre, ou s’il est en train de vendre des illusions à Moti pour faire sa bonne vie. Africatopnews avait ajouté dans cet article : « L’opposant en question dont nous parlons peut se reconnaître en lisant ces lignes… À lui de faire très attention, car d’un côté il y a le peuple congolais qui est déjà averti et de l’autre côté il y a aussi Mr Moti qui attend ses contrats miniers en RDC dès qu’il deviendra le premier ministre du dauphin de Kabila… mais quand ? Seul Dieu le sait. »

Le temps est maintenant arrivé d’annoncer le nom de cet opposant candidat à l’élection présidentielle au public. Il s’agit bel et bien de Félix Tshisekedi Tshilombo. Il sait très bien qu’il ne gagnera jamais les élections contre le dauphin de Kabila, appuyé par la machine à voter et leur kabiliste Corneille Nangaa à la Ceni, mais il a des assurances de la kabilie de l’accompagner aux prochaines élections pour crédibiliser le dauphin de Kabila et de devenir son premier ministre. Voilà pourquoi Félix Tsisekedi se permet déjà de promettre des contracts miniers à l’homme d’affaires Sud-Africain Moti.

Le public congolais ne doit pas s’étonner du revirement d’hier de Félix Tshisekedi après la signature de l’accord de l’opposition à Genève, parce que n’ayant pas été choisi comme candidat commun de l’opposition, il allait perdre son deal déjà négocié avec le régime en place et ses partenaires qui le soutiennent. D’ailleurs le vice-président de la Ceni avait déclaré hier, qu’il n’y apas question que les autres candidats opposants retirent leur candidature. Des signes qui ne trompent pas.

Comment est-ce qu’un secrétaire général d’un parti politique peut se permettre de donner un ultimatum à son président ? Ne trouvez-vous pas que c’est du théâtre ? Nous avons d’ailleurs des informations sûres que Félix Tshisekedi a lancé sa base dans la contestation avec l’appui du pouvoir kabiliste qui a même envoyé une police qui jouait au Ponce Pilate. Comment Kabund peut defier Félix Tshisekedi ? Ne se voyant pas choisi, il a signé hypocritement…

Au peuple congolais RDC de faire très attention avec ces politiciens…

Àsuivre

Africatopnews

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*