Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » RDC : Marie-Olive Lembe Kabila prêche la Xénophobie dans la campagne de Shadary, et apporte plus de problèmes que de solutions (+Vidéos)

RDC : Marie-Olive Lembe Kabila prêche la Xénophobie dans la campagne de Shadary, et apporte plus de problèmes que de solutions (+Vidéos)

Déjà, le dauphin du président Kabila, Emmanuel Ramazani SHADARY, ERS, éprouve d’énormes difficultés pour convaincre l’opinion publique sur sa capacité à pouvoir mettre un terme la mauvaise gouvernance actuelle, d’autant plus qu’il se présente au peuple comme le candidat de la continuité qui pourrait permettre au président Joseph Kabila de revenir au palais de la nation en 2023.

Alors que Joseph Kabila avait promis de battre campagne pour son dauphin, les observateurs politiques ont été quelque peu surpris de constater la présence de l’épouse du Chef de l’État, Marie-Olive Kabila, à côté d’Emmanuel Ramazani SHADARY afin de l’aider à battre la campagne. Le commun des mortels veulent savoir si Joseph-Kabila a-t-il évité d’affronter Vital Kamerhe et Pierre Lumbi, respectivement Directeur de campagne de Félix Tshisekedi et de Martin Fayulu ?
En tout cas, on est pas vraiment loin de cette réalité.

Malheureusement, l’épouse du chef de l’État s’illustre dans les excès et commettent plusieurs fautes de communication susceptibles de nuire complètement au candidat du FCC.

En effet, Marie-Olive s’est permise d’imposer les mains sur la tête d’Emmanuel Ramazani SHADARY et de prier pour lui en public au cours d’un meeting du FCC. Cette attitude qui, par ailleurs, met certains cadres du FCC très mal à l’aise, constitue donc une partie de l’iceberg de la domination qu’Emmanuel Ramazani SHADARY est en train de subir auprès du couple présidentiel.

Comme-ci cela n’était pas suffisant, Marie-Olive Kabila s’est servie du prénom de son mari (Joseph), de son propre prénom (Marie) et de celui du candidat du FCC (Emmanuel) pour faire des démonstrations extravagantes et non fondées.
Pour elle, de la même manière que Marie et Joseph de la Bible avaient donné naissance à un fils au nom d’Emmanuel, son mari et elle ont aussi donné naissance à Emmanuel, le candidat du FCC.

Avant d’aller dans le fond du problème évoqué par la première dame sortante, il faut d’abord noter que le prénom de l’épouse du Chef de l’Etat qui est très connu de tous est  »Olive ». Le prénom de Marie lui a été ajouté pour les besoins de la cause.
De deux, Joseph de la Bible n’était pas le père biologique de Jésus-Christ (Emmanuel) mais il a joué le rôle du père adoptif.
3. Le choix d’Emmanuel Ramazani SHADARY a été consacré dans le cadre du FCC et non dans le cercle de la famille restreinte du chef de l’État.
4. Vu son âge, Emmanuel Ramazani SHADARY ne peut pas en tout cas être le fils du couple présidentiel, au même titre que Sifa et Junior Kabila.

Convaincue que tout ce qu’elle dit est vrai, Marie-Olive Kabila a franchi le rubicon en parlant indirectement de la vie privée des opposants et en adoptant des attitudes à caractère tribal, xénophobe et ségrégationniste envers les Lubas et des étrangers.
Elle évoque sans vergogne l’instabilité dans le couple des opposants. Sûrement qu’il parlait de Vital Kamerhe. Et, cela n’est pas une bonne chose de parler de la vie privée des personnalités politiques en public. Car, Vital Kamerhe s’est remarié à Amida Shatur après avoir divorcé avec son ex-femme. Il n’est pas le premier politique à divorcer. Même le célèbre Nelson Mandela s’est remarié à l’épouse d’un ex-chef de l’état africain après son divorce avec Winnie Mandela.

Plus grave, Marie Olive Kabila demande aux congolais de ne pas voter pour les opposants parce que tous se sont mariés aux étrangères. D’après elle, on ne peut pas donner la gloire de l’épouse du Chef de l’état à une étrangère. Il est certain qu’elle s’attaquait à Carine Katumbi de nationalité d’origine burundaise et à l’épouse de Martin FAYULU de nationalité camerounaise. Ce genre des propos sont très graves si elles viennent vraiment d’une épouse d’un président de la République en fonction.
1. Elle qui est congolaise devrait d’abord commencer par dire exactement ce qu’elle a pu faire pour le peuple congolais.

2. En parlant de ces choses, Marie-Olive Kabila a oublié qu’elle même est née d’un père belge et d’une mère congolaise.
3. Plusieurs chefs de l’état africain, dont Alassane Ouattara ou encore Denis Sassou Nguesso, qui se sont mariés aux femmes étrangères ont-ils travaillé pour le pays de leurs femmes ? La réponse est non.

Le pire dans les propos de Marie-Olive Kabila intervient lorsqu’elle s’en prend aux Lubas en affirmant sans retenu que certains Lubas auraient avoués ce qui suit :  » Tuku niata bino lokala ba kayansa ». Les mêmes propos ont été prononcés en 2011 pour vilipender Étienne Tshisekedi wa Mulumba.

À suivre…

LIBERTÉ PLUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*