Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » Nangaa et Joseph Kabila ne veulent pas organiser les élections libres aux dates convenues en RDC. Il faut une transition sans EUX

Nangaa et Joseph Kabila ne veulent pas organiser les élections libres aux dates convenues en RDC. Il faut une transition sans EUX

Nous le disions depuis plus d’une année que Monsieur NAANGA et le Président Joseph KABILA ne sont pas capables d’organiser les élections libres aux dates convenues. C’est pourquoi nous n’avons jamais cessé de réclamer la Transition Sans KABILA.
Quand je disais souvent sur la page d’opinions libres que les élections n’auront pas lieu le 23 décembre 2018, tout le monde me prenait pour un pessimiste. Eh bien, mon tort était d’avoir vu le report venir avant tout le monde. Maintenant c’est confirmé, les élections n’auront plus lieu le 23 décembre 2018. Le Président de la CENI pourrait l’annoncer aujourd’hui à tout le monde.

Ce qui fait mal, ce n’est pas le report. Mais le mensonge qui a été utilisé par la CENI, le Président KABILA et le FCC pour convaincre les congolais que les élections allaient avoir lieu le 23 décembre 2018. Est-ce qu’on peut faire confiance aux hommes et femmes qui exercent les charges publiques en mentant publiquement le peuple ?
Les élections qui étaient attendues, il y a deux ans, les reporter encore veut seulement dire qu’on se moque des congolais.

Une chose qui parait clairement est que tant le Président KABILA et le FCC ne seront surs que Monsieur SHADARY va gagner les élections, nous irons de report en report. La campagne électorale a démontré que ce sont les candidats de l’opposition qui sont en bon ordre pour gagner l’élection présidentielle. Cela fait mal au FCC.
Tout le monde sait que, malgré tous les avantages et appuis des institutions qu’il a, Monsieur SHADARY a fait une campagne en deca de la moyenne.
Pour casser la ferveur des congolais vis-à-vis des candidats de l’opposition, il fallait créer ce report stratégique.
L’incendie du dépôt de la CENI et la suspension de la campagne électorale à Kinshasa rentrent dans cette stratégie.
Entretemps, le report profite à qui ? Au Président Joseph KABILA.
Si nous voulons de vraies élections, souscrivons à la Transition Sans KABILA.

Pages d’opinions libres de Me Jean Claude KATENDE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*