Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » Nous disons à haute voix : la SADC a voulu comploter contre la RDC et son peuple avec ses rencontres au Fleuve Congo Hôtel à Kinshasa.

Nous disons à haute voix : la SADC a voulu comploter contre la RDC et son peuple avec ses rencontres au Fleuve Congo Hôtel à Kinshasa.

Les rencontres de la SADC d’avant hier et d’hier à 13h00’ à l’Hôtel Fleuve Congo sont des pièges contre les Congolais. Ce cercle « SADC » où la majorité de Chefs d’Etat est constituée des affairistes ou des dictateurs, veut imposer Emmanuel SHADARY comme Président de la République au peuple Congolais.

La SADC n’a pas vu l’injustice qu’a subie Martin FAYULU pendant la campagne électorale ? En plus, cette même SADC ne constate pas les irrégularités dans ce processus électoral qu’organise la CENI, sont anticonstitutionnelles ?

La SADC est maline. Elle invite les candidats à la présidentielle de l’opposition dans une rencontre pour ne rien corriger mais seulement pour leur signer un document pour appeler les Congolais au calme malgré le Hold-up électoral déjà préparé.

Nous, peuple Congolais, disons NON, NON, NON, NON, NON, trop c’est trop ! Nous avons tout compris.

Comme d’habitude, Vital KAMERHE est dans sa mission, il va signer pour le compte de Félix TSHISEKEDI. Et après, ils vont demander à leur base : « Bolala pongi ya ba Bébés ».

Mais, nous demandons au futur Président de la République, Martin FAYULU MADIDI de rien signer au nom du peuple Congolais.

Le Président Martin FAYULU MADIDI pourra signer ledit document, si est seulement si, la SADC obtient au régime sanguinaire de Kabila à travers sa CENI, ce qui suit :
1. L’organisation des élections le 30/12/2018 avec : Beni, Butembo, Yumbi, etc.
2. Aucune opération électorale peut commencer dans les bureaux, s’il n’y a pas les témoins de 3 principaux candidats à la présidentielle ;
3. Tout bureau de vote où le PV ne sera pas signé par les témoins de 3 principaux candidats à la présidentielle, le résultat de vote ce bureau sera annulé ;
4. Aucun résultat ne sera proclamé par la CENI sans confrontation des vérités urnes qui émane des PV signés par les témoins des 3 principaux candidats à la présidentielle ;
5. Les candidats lésés seront libres d’appeler leurs électeurs à manifester afin d’obtenir la vérité des urnes.

Sinon, c’est accepté de signer l’inacceptable. Ces 5 conditions ci-haut sont non négociables. Faire autrement, c’est la haute trahison pour l’intérêt des Congolais et la RDC.

D’ailleurs, la CENI n’a jamais respecté aucune loi de la République. Passer le temps à la demander de signer un document conçu dans un hôtel, ne change à rien sa conception des choses. Ne rêvons pas !

Les Patriotes Congolais du monde entier.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*