Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » Attention, Joseph Kabila peut laisser proclamer une victoire de l’opposition RDC et la faire annuler par la Cour Constitutionnelle déjà bien kabilisée

Attention, Joseph Kabila peut laisser proclamer une victoire de l’opposition RDC et la faire annuler par la Cour Constitutionnelle déjà bien kabilisée

Joseph Kabila est convaincu que son dauphin Emmanuel Ramazani Shadary a perdu l’élection présidentielle du 30 décembre 2018, et toutes les tentatives de le faire passer par la force risquent de compromettre son avenir, c’est pour cela qu’il planifie une dernière stratégie qui peut réussir pour se maintenir encore au pouvoir.

Il peut laisser Nangaa proclamer une victoire de l’opposition, soit Martin Fayulu soit Félix Tshisekedi qui gagne. Le peuple Congolais va manifester sa joie en disant, c’est fini avec Kabila.

Mais pourquoi cette stratégie de la victoire de l’opposition ? C’est pour crédibiliser la CENI et Nangaa et montrer leur Indépendance.

Ou se trouve le piège de cette première stratégie ? C’est que les résultats publiés par la CENI ne seront que Provisoire (pas définitifs).

Et alors, que va-t-il se passer ? Le FCC va saisir la Cour Constitutionnelle déjà très bien kabilisée pour soit revendiquer sa victoire ou l’annulation du scrutin car émaillé des irrégularités, élections non conforme à la Constitution, car Nangaa n’a aucun pouvoir selon la Constitution d’exclure certains Congolais du scrutin, le cas de Beni, Butembo et Yumbi.
Conséquences de ce recours : La cour Constitutionnelle kabilisée avant de rendre définitif les résultats publiés par la CENI, va premièrement se référer à la Constitution pour initialement analysée si les élections telles que convoquées par Naanga ont respecté la Constitution. La réponse est NON. Elections jugées non Constitutionnelle. D’où tout tombe NUL.

Décisions et recommandations de la cour Constitutionnelle kabilisée : Annulation pure et simple du scrutin. CENI de reconvoquer un autre scrutin.
Mais à quand ce nouveau scrutin ? Personne ne sait.
D’où Mr. Joseph Kabila va continuer à rester Président de la RDC en vertu de l’art 70 de notre Constitution.

La question que nous devons nous poser alors est celle de savoir si cette stratégie est mauvaise ? La réponse est NON car effectivement l’opposition a gagné mais à cause du caractère non- constitutionnelle desdites élections, la Cour Constitutionnelle kabilisée efface ces élections.

Quelle sera l’appréciation de la SADC, UA, OIF et la communauté Internationale face à cette démarche d’annulation du scrutin ? Toutes ces organisations ne vont qu’accepter la décision de la Cour Constitutionnelle de la RDC.

Est-ce Mr. Kabila a bloqué le processus électoral ? Nous pouvons dire que NON il n’a pas bloqué. La CENI a-t-elle organisé les élections dans toute son indépendance ?

Avec cette première stratégie, Un soulèvement populaire serait-il accepté ? La réponse est NON.

Et alors une Transition sans Kabila serait-elle possible ? La réponse est NON.

Et à la fin, la Cenco, SADC, UA, Communauté Internationale vont appeler la classe politique au dialogue qui finira par la formation d’un gouvernement de transition avec Mr. Joseph Kabila, Président de la RDC, refonde la CENI, acceptera les amendements pour apaiser, Nangaa et son bureau vont partir.

Réveillez vous peuple Congolais, c’est la politique, c’est la stratégie ! Et vous comprendrez maintenant pourquoi Joseph Kabila a placé ses pions à la Cour Constitutionnelle il y a quelques mois seulement. Il avait bien anticipé tout cela…

Le ridicule est l’arme favorite du vice.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*