Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » Quand Jeune Afrique écrit : « Kalev Mutond, le patron de l’ANR, restera en poste (sans avoir été confirmé par Félix) et conteste vouloir devenir gouverneur du Lualaba »

Quand Jeune Afrique écrit : « Kalev Mutond, le patron de l’ANR, restera en poste (sans avoir été confirmé par Félix) et conteste vouloir devenir gouverneur du Lualaba »

L’article de Jeune Afrique, auquel il est fait référence ici, date du 13 février 2019. Il est mis en ligne, sur le site du journal, à 17h49. Son auteur se nomme Pascal Mulegwa. Et Jeune Afrique nous apprend, à son sujet, qu’il écrit depuis Kinshasa.
Dans cet article, le journaliste susmentionné y affirme entre autres que « ce proche de Joseph Kabila restera en poste à la tête de l’Agence nationale de renseignement (ANR) ». C’est la partie de la déclaration de Kalev qui titille un peu tout esprit critique. Bien sûr que l’on s’en fout éperdument que Kalev reste ou s’en aille, mais c’est sa sortie une peu cavalière de l’annoncer sans attendre qu’il soit confirmé par un quelconque décret qui démontre le caractère irrespectueux de la fonction supposée du chef de l’État. Sauf quelques aveugles volontaires, mais tout le monde aura bien compris par son geste ce que les thuriféraires ne savent avouer publiquement.

Entre Congolaises et Congolais, je veux dire entre filles et fis du pays, je crois que, à un certain moment de notre histoire commune, on peut tout faire pour l’éviter, mais il arrive un temps où le courage devrait nous pousser à nous regarder en face, yeux dans les yeux, et surtout de parler. La situation que j’évoque ici est passée dans tous les pays occupés par les Nazis avent la tempête qui a vu les enfants d’un même pays s’affronter à mort entre eux. À l’allure où vont les choses, le ridicule risque d’éclabousser tout un peuple. Je ne veux parler ni de victoire ni de défaite. Déjà Charles Okoto, un des kabilistes vertébrés l’avait annoncé les ondes de la RTNC, qu’il ne devrait y avoir ni triomphalisme d’un côté ni tristesse ou sentiment de défaite de l’autre. Les langues se délient. Comprenne qui pourra, mais on a tous bien compris qui est qui et qui fait actuellement quoi et pour qui au Congo. C’est pourquoi je ne veux rien savoir de la nature du deal qu’il y aurait eu, qu’il y a bel et bien eu entre un groupe donné des Congolais et la bande à Kagame représentée ici par la Kabilie.

Je demande aux uns et aux autres de pouvoir expliquer aux masses populaires congolaises le fait que Kalev Mutond qui n’assume, à ce que l’on sache, le rôle du « président » du pouvoir-os, mokuwa à Kinshasa, se permet d’annoncer de son propre chef à la presse qu’il restera à la tête de l’ANR. Était-ce à lui de lui le faire, de l’annoncer unilatéralement, même si l’homme a été et est dans le secret de Dieu. N’est-ce pas dire aux gens, à qui voudrait entendre le banditisme qui prend corps au Congo qui est le chef et où se trouve le siège de pouvoir. Y aurait-il dans ce pays un chef, un leader ? Quel est le message que l’on renvoie aux masses populaires, au public, aux agents de l’ANR ? À la limite, et même si ce qu’il disait était fondé, ces gens, pour de raison d’unité de commandement et d’homogénéité de l’ordre, devraient laisser à celui qui établit comme chef de le faire savoir au monde par le biais d’un décret. Est-ce que le fait de l’annoncer par voie de presse ne signifie pas que l’on se moque bien de quelqu’un ? Normalement, pour des gens qui se respectent, ce sont ces détails que l’on négocie en coulisse pour éviter que le chaos ne s’installât et préserver la dignité de l’autorité supposée.

Toutefois, je ne suis ni choqué ni surpris. Mais, quelle que soit la nature du deal, le banditisme en costume et en cravate, le cynisme qui ne dit son nom, mais qui s’installe malgré tout au pays, devrait faire de telle sorte que le ridicule ne puisse éclabousser tout un peuple. Comment allons-nous nous défendre aux yeux des autres ? Nous n’allons pas nous laisser faire, pas du tout.

Likambo oyo eza likambo ya mabele.

Mufoncol Tshiyoyo, pour le triomphe de la pensée et rien que pour la patrie
MT & Associates Consulting Group

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*