Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » Une année de plus, ce n’est pas un mérite mais c’est plutôt une grâce divine

Une année de plus, ce n’est pas un mérite mais c’est plutôt une grâce divine

Lorsque je réalise encore les conditions dans lesquelles j’avais fêté mon anniversaire l’année 2018,sous la dictature de Joseph KABILA dans les geôles de l’agence nationale de renseignement (ANR )sous la torture du tout puissant Kalev,
pendant,que mon compagne de lutte Carbone BENI se donnait la peine de me fortifier c’est alors que mes prédateurs cherchaient comment me rendre désespéré.

Je croyais qu’au ciel il y’a un Dieu fort et puissant plus que Kabila et Kalev et je fus sauvé d’entre les mains de l’oppresseur.

Je n’ai jamais eu en aucune minute cultivé le sentiment de désespoir dans les conditions les plus difficiles de l’histoire de mon existence dans ce monde en général et dans la lutte pour la liberté et la dignité de mon peuple en particulier.

Je croyais à une main puissante qui devait impérativement venir me libérer de la volonté de l’oppresseur.

Je croyais fermement en Dieu et à lui seul.

J’ai appris beaucoup des choses et j’ai risqué aussi trop.
Non seulement j’ai risque ma vie mais aussi
Je devais perdre ma mère car elle ne pouvait pas supporté de ne pas me voir pendant plusieurs mois, pire encore l’on la disait que je serais déjà tué par Kabila qui était mal réputé dans ce domaine.
C’est alors que ma mère connaîtra de problème des crises, des soucis qui ont essayés de détruire sa vie.

Dans tout ça j’ai appris beaucoup des choses entre autres savoir défendre ma position au prix même de ma vie.

C’est ainsi que j’ai conçu cette pensée (le défi de vivre en prison ou dans les cachots comme détenu politique est de rester intact pour renforcer ses convictions, ne jamais perdre l’espoir car un jour viendra la liberté).

Voilà aujourd’hui je célèbre la fête de ma naissance en homme libre,et victorieux de l’alternance malgré les conditions de la dite alternance au sommet de l’Etat.

Je remercie sincèrement Dieu pour ça.

Toutefois c’est le Congo qui devait impérativement gagner.

Grâce Tshiunza activiste pour le changement Radical, la lutte continue

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*