Accueil » ACTUALITÉS AFRIQUE » La promesse de Félix Tshisekedi annoncée à la Clinique Ngaliema pour une prise en charge collective de tous les malades encore non tenue (+ vidéo)

La promesse de Félix Tshisekedi annoncée à la Clinique Ngaliema pour une prise en charge collective de tous les malades encore non tenue (+ vidéo)

Lors de sa visite le dimanche 24 février dernier à la Clinique Ngaliema, le président de la République annonçait aux responsables de l’hôpital d’une prise en charge collective de tous les malades qui s’y trouvaient internés au moment de son passage. Vital Kamerhe confirmait ladite nouvelle qu’il renchérit en demandant à tous ceux qui avaient déjà payé leurs factures d’aller faire des réclamations, exigeant avec reçu en main, que leurs argents leur soit restitué. (Voir la vidéo ci-jointe)

Une nouvelle confirmée une fois de plus par certains membres de l’équipe qui l’accompagnait.
Seulement, depuis l’annonce de cette nouvelle, l’administration de l’hôpital semble s’être exécuté en partie.

Seuls quelques malades ont été libérés après cette annonce, ne payant aucun frais conformément à la nouvelle du président. Quelques jours plus tard, alors que certains malades qui étaient présents et éligibles à cette mesure tentent de quitter l’hôpital, l’administration adopte un tout autre langage au motif que, nous citons : « Félix Tshisekedi avait plutôt annoncé qu’il prenait en charge les frais de 3 de ses amis à qui il avait rendu visite le même dimanche », fin de citation.

Chose étonnante, puisque certains malades internés ont bel et bien été libérés par l’hôpital suite à cette mesure.

Au niveau du ministère du budget, selon nos enquêtes, aucune notification de la présidence n’a jusqu’ici été faite. L’hôpital s’est refusé à tout commentaire à ce sujet.

Les malades éligibles qui sont encore retenus à la clinique s’interrogent sur cette promesse faite par le chef de l’État, qui était bien accueillie par les bénéficiaires.

À quel niveau l’application effective de cette décision bloque-t-elle ? La question reste posée.

Via Tshaku News

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*